Ozone au sol

Ozone?

L'ozone (O3) est un gaz incolore et inodore à des concentrations ambiantes et un constituant important du smog.

Sources d’ozone

L'ozone au sol n'est pas émis directement dans l'atmosphère. Il résulte des réactions photochimiques entre les oxydes d'azote (NOx) et des composés organiques volatils (COV) en présence de la lumière solaire. L'ozone sévit générale ment entre mai et septembre, de midi jusqu’au début de la soirée..

Émissions à partir d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012

Graphique : Émissions à partir d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012

Émissions à partir d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012
Catégorie Pourcentage
Utilisation générale des solvants 25%
Autres moyens de transport 24%
Impression/Revêtements de surface 15%
Secteur industriel 13%
Véhicules routiers 11%
Rejets domestiques 9%
Secteurs divers 3%

Remarque : 2012 est la dernière année d’inventaire complet. Les rejets peuvent être revus après la mise à jour d’une source/de l’information sur un secteur ou de la méthodologie d’établissement des prévisions.

Environ 35 % des COV émis en Ontario en 2012 étaient attribuables au secteur des transports. L’utilisation générale de solvants et l’impression/les revêtements de surface étaient les deuxième et troisième sources de COV les plus importantes, comptant pour environ 25 % et 15 % respectivement. (Cliquez ici pour connaître les sources de NOx sources.) Des quantités considérables d’ozone et de ses précurseurs arrivent en Ontario en provenance des États-Unis. Au cours d’épisodes de niveau élevé d’ozone, on estime que plus de 50 % de l’ozone au sol présent en Ontario vient de ce pays.

Effets de l’ozone

L'ozone irrite les voies respiratoires et les yeux. Une gêne respiratoire, une toux et une respiration sifflante sont des symptômes d'une exposition à des concentrations élevées d'ozone. Les personnes souffrant de troubles respiratoires et cardiaques sont particulièrement vulnérables. L’ozone est associé à de plus en plus d’hospitalisations et de décès prématurés. En Ontario, l'ozone entraîne chaque année des pertes de récoltes et des dommages considérables aux feuilles de beaucoup de cultures, plantes de jardin et arbres.

En Ontario, le critère de qualité de l'air ambiant (CQAA) pour des concentrations moyennes d’ozone pendant une heure est de 80 parties par milliard (ppm), et a été intégré à la Cote air santé de la province pour mieux protéger les Ontariens. Pour en savoir plus sur la façon dont la Cote air santé a été modifié aux fins de diffusion, visitez la page Questions fréquentes.